Le Trémoux - 2017-2018

Le projet s’implante dans la parcelle du Trémoux, une parcelle agricole expérimentale et porteuse des innovations agricoles alternatives située à l'entrée du lycée agricole d’Ahun (Creuse). Elle est divisée en 7 bandes de cultures qui fonctionnent en rotation culturale.

C'est un espace polyvalent qui possède différents objectifs: il est d'abord un espace de communication de la pratique agricole du lycée, et de la pratique agricole Creusoise, il est porteur d'innovations agricole puisque la parcelle fonctionne en agro-écologie et est également un espace d'échange et d'expérimentation.

Le but de ce projet était de créer le dialogue: un dialogue entre les agriculteurs, les agriculteurs et le public, les agriculteurs et les étudiants, mais aussi le dialogue entre l'agriculture, le paysage et le design graphique.

Pendant près d'un an, j'ai établi une recherche en graphisme qui soit spécifique dans sa relation avec le support. 

Des systèmes qui engagent une interaction avec le visiteur ont été développés: en le faisant évoluer au sein de la parcelle, en dirigeant son regard vers le sol, vers le paysage. Il s’agit finalement de jouer avec des interactions physiques dans le territoire. 

L'objectif de cette signalétique est de porter l'attention des visiteurs non pas sur le support graphique en soit, mais sur le fonctionnement du sol, des rotations, des cycles à travers le support graphique. 

 

Laurent Rougier, directeur de l’exploitation du lycée, avait le désir d'organiser une inauguration de la parcelle. 

L'enjeu de la signalétique pour l'inauguration était de réaliser des supports en peu de temps, avec les ressources de l'établissement agricole. Le Trémoux se positionne de manière marginale et décalée vis-à-vis des pratiques agricoles traditionnelles et des autres parcelles de l'exploitation. De la même façon, j'ai mis en place des supports qui se démarquent des supports graphiques conventionnels. Cela se manifeste à travers l'hétérogénéité et l'asymétrie des panneaux. À chaque panneau, la contre-forme de la découpe est positionnée en symétrie sur le tasseau. Cela permet d’une part une économie de matière, et d’autre part représente un basculement vers une autre pratique agricole, moins normative. Cet élément accueille le logo du Trémoux, qui donne une identité et un caractère plus formel à l’ensemble des panneaux.

Connecter le design graphique aux préoccupations en lien avec la vie du sol fut déclencheur d’une pratique graphique liée au support tout en mettant en avant la connexion fertile entre deux mondes qui s’ignorent depuis longtemps.

Je remercie Elisabeth Charvet, Laurent Rougier, Olivier Popineau et toutes les autres personnes qui m’ont permis de mener à bien ce projet de diplôme. 

> Mon mémoire de recherche en design

  • Instagram

© 2020 Lucie Colin  |  All rights reserved  |  Mentions légales 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now